Etudes de cas

Nous vous proposons une selection de projets qui valorise des essences de bois présentes en Aquitaine ou qui se sont montrés particulièrement moteurs dans la valorisation des bois locaux.

 

centre_apprentis_apequin_1.jpg

CENTRE DE FORMATION DES APPRENTIS, MONT-DE-MARSAN (40)
Maîtres d’ouvrage : Chambre des Métiers et de l’Artisanat des Landes, Satel et Maîtres d’oeuvre : Marjan Hessamfar & Joe Vérons Architectes Associés, OTCE Aquitaine, Inddigo, Sabine Haristoy, Cuisinorme / Prix Aquitain de la Construction Bois 2016 catégorie « Bâtiments publics éducation et culture »
Le bâtiment se glisse sous une strate végétale pour se fondre dans le bois et laisse ponctuellement en suspens des boîtes, comme posées sur le paysage. La silhouette de 128 m de long ainsi brisée, crée une ligne basse où l’équipement est signalé par la présence de volumes saillants. L’entrée sous la boîte centrale permet la seule traversée du talus. Le talus permet de protéger le bâti des aléas climatiques, d’apporter un confort thermique mais aussi d’assurer la rétention des eaux de pluie en les intégrant dans l’aménagement paysagé. Le bâtiment privilégie la filière bois locale à travers l’utilisation du pin maritime, avec le procédé ABOVE®, pour les vêtures et bardages extérieurs.

© Arthur Pequin

 

echasse_ecolodge_mchoiselat_1.jpg

ECHASSES ECO-LODGES, SAUBION (40)
Maître d’ouvrage : SCI Terre Promise et Maîtres d’oeuvre : Agence Patrick Arotcharen, EM F Marti Franch Paysagiste /
Prix Aquitain de la Construction Bois 2016 catégorie « Bâtiments équipements divers »
Bâtis en bois, ils se caractérisent par une écriture prismatique qui privilégie les ouvertures sur le lac en ménageant l’intimité des occupants. L’obliquité des lignes des pavillons et du bâtiment d’accueil contraste avec la rondeur des dunes et la linéarité de la canopée en arrière-plan. Posées au-dessus de l’eau, ces petites unités autonomes sont réalisées en ossature bois. Elles se
composent de planchers en caissons autoporteurs posés sur des pilotis de type pieux métalliques battus. Les murs sont réalisés en panneaux préfabriqués MOB revêtus d’un bardage vertical en pin maritime d’origine locale. La charpente est réalisée en structure mixte bois-acier pour répondre aux contraintes de portée et conserver un profil de rive nerveux et élancé. Elle est composée de poutres en lamellé-collé et poutres acier, et de panneaux structurels de grandes dimensions pour assurer la stabilité et servir de support à la couverture zinc.

© Mathieu Choiselat

 

bras_ouverts_jftremege_1.jpg

A BRAS OUVERTS, MERIGNAC (33)
Maître d’ouvrage : Gironde Habitat et Maîtres d’oeuvre : MOG Architectes, Whyarchitecture, Freddy Charrier, Eugée
/ Prix Aquitain de la Construction Bois 2016 catégorie « Logements collectifs ou groupés »
La résidence étudiante, comme des bras ouverts sur la ville, est composée de logements plein sud, enveloppée par une peau enbois, protègeant un coeur d’îlots dynamique autour d’une voie piétonne. Les constructions sont
décomposées en trois bâtiments, adaptées à la géométrie du terrain. La structure des bâtiments est de type plancher dalle pleine en béton armé porté par les voiles de refend entre logements. Le contreventement est assuré transversalement par les voiles de refend, et longitudinalement par les noyaux ascenseurs et des retours de voiles en façade. Toutes les façades non porteuses sont réalisées en ossature bois. Les coursives et escaliers sont réalisés en bois, avec poteaux et poutres de rives en lamellé-collé, et solives
en bois massif. Les planchers sont de type platelage bois rainuré classe 4. La couverture au R+3 est constituée par une charpente bois supportant un bac acier support d’étanchéité. Les locaux vélos sont réalisés avec une charpente ajourée en bois massif en façade reprenant une couverture bois constituée de poutres serrées supportant une volige bois. L’ossature bois des enveloppes
extérieures est recouverte de bardages métallique et bois.
© JF Tremege

 

cornilleau_edecam_1.jpg

MAISON CORNILLEAU, NABIRAT (24)
Maître d’ouvrage privé et Maître d’oeuvre : CoCo Architecture
/ Prix Aquitain de la Construction Bois 2016 catégorie « Logements individuels »
Contre la limite de propriété au nord, la maison, implantée en longueur, s’ouvre largement au sud-ouest, côté jardin, par de hautes ouvertures de largeurs variables qui rythment la façade. Elles peuvent être occultées par des volets en bois, calepinés sur la trame du bardage, qui se rabattent contre la façade. Ces volets permettent à la maison d’être entièrement fermée mais aussi d’être utilisés en tant que brise-soleil, protégeant du rayonnement direct
estival. La volumétrie de la maison reprend la coupe-type d’une maison, iconique, avec son toit à double pente. Le sol est une dalle en béton lissé, unie, qui s’étire jusqu’à la terrasse extérieure, couverte, qui termine le volume. Une surtoiture en lames de bois protège la toiture (bac métallique) du rayonnement solaire, réduisant sa mise en chauffe. Les matériaux sont choisis pour leurs qualités sanitaires, avec une préférence pour les matériaux naturels, non traités et locaux. Répartie dans l’épaisseur du mur à ossature bois, avec couche croisée et extérieure et doublage intérieur, l’isolation en laine de bois est performante, tant en confort d’été que l’hiver.
© Edouard Decam

 

renovation_landaise_pallas_1.jpg

RENOVATION LANDAISE, MIMIZAN (33)
Maître d’ouvrage privé et Entreprise bois : Ets. G. Pallas
/ Prix Aquitain de la Construction Bois 2016 catégorie « Extensions & Surélévations »
Ici l’objectif était double : rénover une maison maçonnée des années 1960 en lui apportant notamment une isolation thermique par l’extérieur performante, et tirer profit de son exceptionnelle exposition face à l’océan puisqu’elle se trouve sur une dune, au nord de Mimizan. Pour cela, une surélévation bois a été envisagée avec création d’une grande terrasse sur pilotis R+1 orientée ouest et nord-ouest face à la plage. Le style architectural a été dicté par la tradition landaise dans l’esprit des cabanes de résinier en pin des Landes avec bardage à couvre-joint vertical, chevrons apparents et tuiles de Marseille. L’essence retenue a été quasi exclusivement le pin maritime, tant pour ses qualités mécaniques que pour l’évidence d’une ressource locale. L’extension est réalisée en ossature bois et isolée en laine de verre (120 mm entre les montants). Pour créer une unité complète entre la partie rénovée et la surélévation, la même finition de bardage a été choisie pour revêtir l’ensemble. En anticipant sur l’avenir, afin de s’accorder avantageusement avec le vieillissement du bois, simplement traité par autoclave.

 

005grbe_aterrade_1.jpg

005 GRBE, LACANAU (33)
Maître d’ouvrage privé et Architecte d’intérieur & Designer : Tartare Lab
/ Prix Aquitain de la Construction Bois 2016 catégorie « Aménagement Intérieur »
Par le seul emploi de panneaux de contreplaqué en pin maritime, les murs structurels nord et ouest reçoivent la présence de deux ensembles. Le premier intercale avec un assemblage contreplaqué isolant en fibre de bois-contreplaqué la réalisation des espaces de sommeil et des pièces humides. La réalisation des plateaux de sommeil assure le contreventement de la structure. Le second, un grand meuble toute hauteur, dédié au rangement, à la cuisine et aux éléments techniques recouvre le mur ouest depuis l’accès principal jusqu’à la sortie vers la terrasse sud. Une table
triangulaire exécute l’articulation des espaces entre cuisine et salon. L’aménagement du projet s’inscrit dans la continuité des surfaces, des matériaux et de l’aspect, correspondant au clos-couvert. Au-delà de la liberté de composition, le bois nous a permis de réaliser un ensemble cohérent et assurant un potentiel de vieillissement très important.
© Aurélien Terrade

 

AFB Cestas Pierroton

SIEGE D'ALLIANCE FORET BOIS - CESTAS PIERROTON (33)
Bâtiment R+1 de 900 m2 en ossature bois 100 % français conçu par l'architecte Pascal Touraton, de l'Agence Métaphore. L’AFB a souhaité utiliser des essences locales : le pin maritime et le châtaignier, et d’autres des régions limitrophes. Le pin maritime a été appliqué en intérieur : le parquet du rez-de-chaussée et les menuiseries bois-aluminium, et en extérieur : le contreventement de l’ossature, en panneaux contreplaqués, la charpente et le bardage, avec un traitement de préservation en autoclave.

 


COLLEGE DE LABRIT (40)

 

garein.jpg

ECOLE PRIMAIRE DE GAREIN (40)

 

Maison du Golf Seignosse

MAISON DU GOLF - SEIGNOSSE
Dans ses ouvrages, l'architecte François Gassan, coutumier du bois en général et du pin maritime en particulier, construit sur des terrains dénivelés, comme cette maison accrochée à la dune. "Les maisons en bois doivent être le résultat d'un enchaînement de compétences réunissant : le scieur, le charpentier et l'architecte, chacun soucieux de répondre à la demande de l'autre."

 

Maison de St Girons

MAISON DE ST GIRONS
Cette maison, baignée de lumière et exposée aux éléments, est située sur une dune, face à l'océan. Elle a été conçue par l'architecte H. Blanchot pour vivre avec le soleil, les embruns et le vent. Elle a été construite entièrement en bois de pin maritime, traité en autoclave classe IV sans ajout de protection complémentaire. Le choix de l'essence est double : il a permis de satisfaire à toutes les exigences esthétiques de la construction et a résolu tous les aspects techniques. L'exposition côté Est coïncide avec la façade de l'arrière de la maison. Par contre, elle reste ouverte vers ses expositions Ouest et Sud.

 

Centre de Graoux

LE CENTRE DE GRAOUX
Il est situé au coeur du Parc Naturel Régional des Landes de Gascogne, à l'intersection du chemin de Santiago et de la Leyre. Le projet créé par le bureau d'architectes BCCR REOL de Bordeaux offre un ensemble de bâtiments dont le bois associé à d'autres matériaux en fait une construction harmonieuse.
L'accueil, sur 2 niveaux, est situé à flanc de colline. L'ensemble est constitué de 9 gites en bois permettant d'accueillir 60 personnes en chambres doubles ou triples. Afin de garantir leur durabilité, tous les bardages extérieurs ont été réalisés en pin maritime traité classe IV en autoclave.

 

Maison Duplantier

MAISON DUPLANTIER
L'architecte Laurent Duplantier confirme ici la faisabilité d'intégrer un projet architectural dans un milieu naturel sans l'altérer, même s'il s'agit d'habitat "d'exception". Pour atteindre cet objectif, toute intervention d'engins lourds de terrassement a été exclue. La structure en bois forme une trame de 3,5x3,5 m. Les sections des poutres de pin maritime de 30x10 cm et des solives de 20x8 cm correspondent à des dimensions standard. Une ossature en pin maritime reçoit un panneau contreplaqué de 10 mm d'épaisseur jouant le rôle de placage pour la décoration d'intérieure. 

 

UCPA de Soustons

UCPA - CENTRE DE VACANCES DE SOUSTONS
Le Centre est situé à l'extrême sud de la côte landaise. L'ensemble architectural est composé d'un centre d'accueil, d'espaces commerciaux, de lieux de convivialité et de logements privés que l'architecte M. Mogan a allié de manière homogène. 
Le pin trouve sa place aussi bien dans les habillages intérieurs et dans certains éléments de structure que dans les habillages extérieurs des gîtes. La structure de certains espaces communs (restaurant, cuisines, Club house...) est réalisée en bois lamellé collé qui a été lasuré pour des raisons esthétiques.

 

Maison Rozes

MAISON ROZES
Cette réalisation, face à l'océan, plus qu'une maison, est un complexe résidentiel parfaitement intégré dans un environnement naturel privilégié, pour une surface totale d'environ 300 m2. Le principe général est celui de la construction poteau-poutre, où les murs agissent comme des éléments de remplissage, ce qui permet une grande liberté dans le design des charpentes et des séparations intérieures. La maison est réalisée exclusivement en pin maritime. Le bois a travaillé comme du bois vert et la structure a été montée selon la méthode traditionnelle du chevillage, les chevilles sont en acacia.

 

Gymnase de St Paul Les Dax

GYMNASE DE ST PAUL LES DAX
Il a été conçu par l'architecte Dumon, adepte de l'emploi du bois et en particulier du pin maritime. Il a réalisé de nombreuses constructions d'équipements sportifs ainsi que des habitats sociaux ou des résidences individuelles.
Cette structure de 44x24 m maçonnée en périphérie où repose sur des poteaux une toiture courbe ossaturée par des grands axes réalisés en pin maritime lamellé collé. Le bardage extérieur a été également construit en pin maritime. La structure de la couverture est formée par 5 poutres en bois lamellé collé de 28 m et une section de 15x50 cm.

 

Toute reproduction et/ou représentation totale ou partielle des contenus et photos figurant sur ce site est interdite sans autorisation préalable.